8è édition - 2018

Festival International du Livre d'Art et du Film

© Jean-Michel Aberola et Groupe ccc

Making of FILAF 2018
Programme

Télécharger le programme ici.

Expositions

Pierre et Gilles

du 20 juin au 31 juillet 2018

Le Génie du Christianisme, de Pierre et Gilles.
A découvrir à la Chapelle basse du Couvent des Minimes.


 

Cette exposition vise à présenter une série d’œuvres anciennes et inédites ayant le sacré religieux pour point commun. Se développe ainsi une imagerie pieuse mais prise au filet des poses marquées et des couleurs ultra saturées de Pierre et Gilles. La chapelle désacralisée, dont les fresques murales sont masquées en attente d’une restauration, retrouve ainsi sa vocation mystique le temps de l’exposition du duo français. Loin d’être une provocation, l’exposition montre ainsi que l’imagerie religieuse de Pierre et Gilles perçue à travers une douzaine de grands formats s’inscrit parfaitement dans un cadre traditionnel et renvoie clairement à la sensualité déjà présente dans les peintures de la renaissance.

 

Une exposition produite par le filaf. Coproduction Ville de Perpignan.
Commissariat Numa Hambursin.

Souvenir (Isabelle Huppert), Pierre et Gilles, 2016, photographie imprimée par jet d’encre sur toile et peinte, 119 x 167 cm.
Courtesy des artistes et de la Galerie Templon, Paris - Brussels.

Alexandre Léger

du 19 juin au 31 juillet 2018

A découvrir à la Galerie du Filaf

 

Alexandre Léger produit un travail aux confins de la poésie, du dessin et de la sculpture. Fasciné par Pérec et William Blake, il retrouve dans les mots croisés qu’il remplit les poèmes qui s’y cachent, et dessine tout autour en s’en servant de point de départ. De même ses sculptures faites de crayons usent de procédés d’épuisement du sens d’une phrase poétique, révélant sa valeur plastique.

Invités d'Honneur
Michel Auder

Réalisateur et photographe Français vivant à New York, il a été influencé par la Nouvelle Vague et le cinéma expérimental (Jean-Luc Godard et Andy Warhol, entre autres). Ses vidéos mettent en scène sa vie à New York à l'Hotel Chelsea et dans d'autres endroits légendaires, souvent montés de nombreuses années après les faits.

Bruno Monsaingeon

Il joue du violon, écrit des livres et fait des films. Parmi eux, ses portraits d'artistes légendaires comme Glenn Gould, Yehudi Menuhin, Dietrich Fischer-Dieskau, David Oistrakh et Julia Varady et Nadia Boulanger, et plus récemment Valeriy Sokolov, David Fray, et Piotr Anderszewski lui ont fait gagner une audience internationale.

Luke Rhinehart

Il est l'auteur de onze livres, dont The Dice Man, "L'un des Plus Grands Livres de Tous les Temps". Plus de 30 éditions différentes ont été publiées dans les dernières décennies, en 27 langues, ce qui correspond au plus grand nombre de copies vendues.

Pere Portabella
Alain Jaubert

Avant de faire sa célèbre série sur l'art "Palettes" (50 films produits et diffusés entre 1989 et 2003), Alain Jaubert a été journaliste à La Recherche et au Nouvel Observateur puis chroniqueur sur la musique classique chez Libération. 

Auteur de plusieurs essais et de nombreuses traductions, il publie son premier roman Val Paradis en 2004, suivi d'un second Une nuit à Pompéi en 2008. 

Alain Jaubert a produit de nombreux documentaires pour l'INA (Auschwitz, l'album de la mémoire, 1985), Arte (Gustave Caillebotte ou les aventures du regard 1994,Giacomo Casanova 1998, Nietzsche, une journée philosophique 2001) et France 3 (la série « Un siècle d’écrivains » : Henri Michaux, 1995). De 1990 à 1993, il produit la revue Les Arts, et plusieurs programmes pour "Océanique" sur France 3. Dans le même temps, il a enseigné à l'Ecole supérieure des Arts Décoratifs de 1988 à 1993 des théories sur la couleur pour les débutants et de la sémiologie des images pour le département photo.

Toujours engagé politiquement contre la dictature de Franco, il a été élu sénateur à l'occasion de la première élection démocratique qui a suivi la mort de Franco, et est devenu un membre du Parlement de Catalogne. En tant que cinéaste, il a gardé une activité importante sur plus de quatre décennies. A la barre de Films 59, il a produit certains des films les plus iconiques du cinéma espagnol : Los golfos de Carlos Sauras (The Hooligans, 1959), El cochecito de Marco Ferreri (The Wheelchair, 1960) et Viridiana de Luis Buñuel (1960). En tant que réalisateur, il a créé ses propres oeuvres en rassemblant l'héritage de l'avant garde culturelle et sa quête pour transcender les limites de la langue.

Jury livres FILAF 2018
Jury films FILAF 2018
Bernard Marcadé
Président du Jury Livres

Critique d'art et commissaire d'exposition indépendant, il est l'auteur de plusieurs livres, dont Féminin/ Masculin. Le sexe de l’art (1995), Marcel Duchamp. La vie à crédit (2007), 53 oeuvres qui (m’) ébranlèrent le monde. Une lecture intempestive de l’art du XXe siècle (2010) et Magritte (2016). Il prépare actuellement une biographie de Francis Picabia. Parmi ses nombreuses expositions : Je ne crois pas aux fantômes, mais j’en ai peur, La Force de l’art (Grand Palais, Paris, 2006), On dirait le sud, cartographies sentimentales et documentaires (C.R.A.C. Sète, 2007) et 43795 M2 - Fabrice Hyber (C.R.A.C, Sète, 2015). Il a enseigné l'histoire de l'art et l'esthétisme à l'Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris Cergy de 1985 à 2014.

Cristian Mungiu
Président du Jury Films

​Cinéaste roumain, son premier film Occident/ West a été récompensé en 2002 à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes. Puis, en 2007, son deuxième film

4 mois, 3 semaines et 2 jours a reçu la Palme d’Or au Festival de Cannes, mais aussi les prix de Meilleur Film et Meilleur Réalisateur de l'Académie du Film Européen. De retour à Cannes en 2009 en tant que scénariste, producteur et co-réalisateur, il présent le film épisodique et collectif Tales from the Golden Age.

Puis, en 2012, il présente en tant que scénariste et réalisateur Au-delà des collines, qui reçoit le prix du Meilleur Scénario et Meilleure actrice. Baccalauréat est son cinquième film présenté à Cannes, récompensé par le prix du Meilleur Réalisateur en 2016. 

Eric Mangion
Juré

Il est le directeur du Centre d'Art de la Villa Arson depuis 2006. Il a été directeur du Frac Provence-Alpes-Côté d'Azur de 1993 à 2005 dans lequel il a dédié une partie de sa collection sur des oeuvres évolutives. Commissionnaire ou co-commissionnaire de nombreuses expositions dont Self in Material Conscience (Fondation Sandretto, Turino, 2002), Artur Barrio (University of Philadelphia, 2006), Recommencer, Commencer de nouveau la peinture de Gérard Gasiorowski (Carré d’art de Nîmes, 2010) ou Modules - Thomas Teurlai, Vivien  Roubaud et Tatiana Wolska (Palais de Tokyo, 2014), il a également été directeur artistique du festival toulousain Printemps de Septembre en 2010, conseiller artistique du Festival Live de Vancouver en 2011. Il préside le festvial Actoral de Marseille depuis juin 2017.

Il prépare pour 2019 une demonstration sur la poésie sonore au Palais de Tokyo (Paris) et une exposition avec Pauline Curnier Jardin et Marie Losier à la Fondation d'entreprise Ricard (Paris). Il est aussi le co-fondateur de la plateforme Switch on Paper.

Valérie Mréjen
Jurée

Issue d'une école d'art, elle est dès ses débuts intéressée par les différents moyens d'expression afin d'explorer de meilleures possibilités de langues. Elle commence par éditer plusieurs livres d'artistes avant de filmer ses premiers clips vidéos. Ses oeuvres ont fait l'objet de nombreuses expositions en France et à l'étranger, surtout au Jeu de Paume en 2008. Elle a réalisé plusieurs courts métrages documentaires (Pork and Milk 2004, Valvert 2008) et un film de fiction - En ville - co-réalisé avec Bertrand Schefer et sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2011. Elle a publié Mon grand-père (1999), L’Agrume (2001), Eau sauvage (2004) aux éditions Allia, et Forêt noire (2012), Troisième personne (2017) chez P.O.L.

Léa Bismuth
Jurée

Elle est auteure, critique d'art (surtout dans Artpress depuis 2006) et commissaire d'exposition indépendante. Sa pratique de commissaire d'exposition, comme un geste d'écriture, mixe la littérature et l'art contemporain, ouvrant le champ d'expérimentation. C'est dans cette perspective que nous devons comprendre son programme de recherche en conservation qu'elle a initié à Labanque de Béthune avec une trentaine d'artistes :  La Traversée des Inquiétudes (selon Georges Bataille, 2016-2019). Ses recherches ont été accompagnées par la publication de trois suppléments complets d'Artpress dédiés à chaque expositions et qui donnera naissance à un livre d'un collectif d'artistes sous sa direction (éditions Filigrane, 2019). On peut aussi citer son travail pour les Nouvelles Vagues du Palais de Tokyo (Bruissements, 2013), Les Rencontres d’Arles 2017 et 2018, Les Tanneries d’Amilly (L’Éternité par les Astres, 2017) ou Le BAL (Clément Cogitore/ Braguino ou la communauté impossible, 2017).

Valérie Jacquet
Jurée

Responsable de la Galerie du Jour agnes b. et de sa librairie, Virginie Jacquet a toujours évolué dans le monde de l'art contemporain et des livres d'art. Elle a auparavant dirigé la librairie spécialisée OMR Ediciones à Mexico, et travaillté avec la maison Européenne de la photographie, le FIAC, Paris photo tout comme dans différentes galeries françaises ou internationales : Laurent Godin Gallery, Semiose Gallery, Magnin-A, Paula Cooper, Yossi Milo....

Arnaud Labelle-Rojoux
Juré

Aujourd'hui artiste, il a d'abord été connu dans le monde de la performance dont il est devenu historien, avec son livre l'Acte pour l'art (Publishers Evidant, 1988 ; nouvelle édition Al Dante, 2004). Il a depuis publié une dizaine d'essais, le dernier d'entre eux étant Twist tropiques (éd. Loevenbruck et Yellow Now, 2013). Depuis 2003, il expose régulièrement à la Galerie Loevenbruck qui le représente à Paris. Il a aussi, entre autres, participé à l'exposition Notre Histoire (Palais de Tokyo, 2006), La Force de l’art 02 (Grand Palais, 2009), Une forme pour toute action (Printemps de septembre, 2010), Les Maîtres du désordre (Musée du quai Branly, 2012), Le Surréalisme et l’objet (MNAM, Centre Georges Pompidou, 2013). Une rétrospective à la Villa Tamaris, Esprit es-tu là ?, lui a été dédiée en 2016, accompagnée d'un catalogue monographique (éditions Dilecta et Loevenbruck).

Eduart Escoffet
Juré

Poète, il a travaillé sur différentes facettes de la poésie (poésie visuelle et écrite, installations, poésie orale, action poétique), mais s'est focalisé sur la poésie sonore et la poésie lue. En plus d'être impliqué dans la scène contre-culturelle barcelonaise, il a également joué dans des festivals de poésie et dans des événements partout en Europe, en Chine, aux Etats-Unis, en Afrique du Sud et dans de nombreux pays d'Amérique Latine.

Il est le co-fondateur de la plateforme Projectes Poètics Sense Títol. De 2010 à 2012, il a été le co-directeur de Barcelona Poesia, festival international de poésie à Barcelone. Il a également été, de 2000 à 2004, directeur de PROPOSTA, un festival de poésie sonore et contemporaine au Centre de Culture Contemporaine de Barcelone. Il a publié les recueils de poésie Gaire (2012), El terra i el cel (2013) et Menys i tot (LaBreu, 2017), et le livre d'artiste Estrampsavec Evru (2011).

Il a également réalisé deux disques avec les groupes de musique électronique Pols (2012) et Escala (2015). Il a également produit pour le MACBA (Barcelone 2005); avec Eugeni Bonet, la série de films Coming Soon on this Screen : Letterist Cinema, between Discrepancy et Revolt. Il est aussi le co-auteur des pièces Wamba va ! (2005), Puaj./ Ecs. (2005) et La Belbel Underground (2006).

Livres primés au FILAF 2018

FILAF D'OR

 

Philip Guston : Nixon Drawings. 1971 & 1975

de Musa Mayer et Debra Bricker Balken

Hauser & Wirth, Suisse, 2017



FILAF D'ARGENT

 

Architecture of Counterrevolution : 

The French Army in Northern Algeria

de Samia Henni

gta Verlag, Suisse, 2017



PRIX SPECIAL DU JURY

 

Guy de Cointet - Théâtre complet 
de Hugues Decointet, François Piron, Marilou Thiébault
Paraguay Press, France, 2017

 


PRIX MEDIATHEQUE
 

5 maisons

de Dominique Ehrhard

Les grandes personnes, France, 2017

 

THÉORIE DE L’ART

Architecture of Counterrevolution : The French Army in Northern Algeria

de Samia Henni

gta Verlag, Suisse, 2017



PHOTOGRAPHIE

Sally Mann, a thousand crossings

de Sarah Kennel,

Abrams, USA, 2018


PRIX DU MEILLEUR LIVRE DE GASTRONOMIE VEGETAUX D'ART CULINAIRE


Kalamata : La cuisine, la famille et la Grèce
de Martin Bruno et Julia Sammut, Editions Keribus, 2017
 

​BEAUX ARTS

Johan Maelwael. Nijmegen - Paris - Dijon. Art around 1400

de Pieter Roelofs

Nai010, Pays-Bas, 2017

ART MODERNE

Philip Guston : Nixon Drawings. 1971 & 1975

de Musa Mayer et Debra Bricker Balken

Hauser & Wirth, Suisse, 2017

ARCHITECTURE

Handbook of tyranny

de Theo Deutinger

Lars Muller, Suisse, 2018


MUSIQUE

Ni noires, ni blanches : Histoire des musiques créoles

de Bertrand Dicale

éditions La Rue Musicale, France, 2017

JEUNESSE​

5 maisons

de Dominique Ehrhard

Les grandes personnes, France, 2017


ART CONTEMPORAIN

Le monde de Topor

de Laurence Engel, Frédéric Pajak et alli.

Les cahiers dessinés, France, 2017

ARTS PREMIERS

Maternité. Mères et enfants dans les arts d’Afrique

de Herbert M. Cole

Fonds Mercator, Belgique, 2017

Films primés au FILAF 2018

 

 

FILAF D'OR

Moriyama-San

de Louise Lemoine et Ila Bêka, 2017, 107' (FR). Prod. : Bêka & Partners

Première française



FILAF D'ARGENT

 

Beuys

d'Andres Veil, 2017, 107’ (DE). Prod. : Zero one film in co-production, Terz Filmproduktion, SWR/ARTE, WDR



PRIX SPECIAL DU JURY

Une poétique de l'habiter

de Caroline Alder et Damien Faure, 2018, 60' (FR). Prod. : Caroline Alder et Damien Faure
Première mondiale

CONTACT

INFO@FILAF.COM

SUIVEZ-NOUS

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon

FILAF 2020

SOUMETTRE UN LIVRE
SOUMETTRE UN FILM