My Favorite Things #2 :

Unité de publications improvisées !

2ème édition - 2020

En soutien à l’édition indépendante, le Festival International du Livre d’Art et du Film explore des formes de monstration au plus près de sa vitalité. Au fil des éditions plusieurs formats ont vu le jour : le salon «FILAF Art book Fair» puis l’exposition «Independant pages». En 2019, le FILAF invite l’artiste-éditrice-curatrice Laura Morsch-Kihn, elle imagine My favorite things : unité de publications improvisées. Ce projet dédié à la scène des artistes-éditeurs est né d’un dialogue sur deux années avec le festival sur la nécessité de rendre compte de cette pratique à travers son inventivité, sa dimension performative et son économie de moyens. Partant de ces postulats My Favorite things : unité de publications improvisées, est conçu comme un projet vivant au sein duquel quatre artistes-éditeurs sont invités sur quatre jours à réaliser en direct des publications à l’aide d’une photocopieuse dont le contenu est issu des rencontres avec le public. De ce premier volet sont nés huit publications au statut multiple, à la fois oeuvre, document, archive et trace d’une expérience ... regroupant la contribution d’une centaine d’invités du festival. A l’occasion des 10 ans du FILAF l’aventure continue avec My Favorite things : unité de publications improvisées #2 ! Cette année, fêtes, commémorations, boites à bijoux, romans photos, d’histoires d’oiseaux, situations inattendues au présent et au futur étaient au rendez-vous.

A SHORT HISTORY OF PIGEONS AND OTHER FOWL IN THE SOUTH OF FRANCE

 

 

Pat McCarthy travaille avec la sculpture, l’édition de fanzines et le cinéma. Formé au près d’artistes tels que Tom Sachs ou JJ Peet, son travail présente des récits poétiques nés d’un engagement ritualisé avec la nature, les animaux et les voyages. À travers un live instagram, Pat partage avec le public des éléments historiques et nous présente également quelques uns de ses cents compagnons. Retrouvez ce live sur la page Instagram du FILAF pour découvrir en détails Pat McCarthy et ses pigeons.

JOURNAL D’UN FESTIVAL 
NUMERO SPECIAL 10 ANS DU FILAF

Marie Bouthier & Anouck Lemarquis

 

Demi Tour de France est un duo d’artistes formé par Marie Bouthier et Anouck Lemarquis. Basant son projet initial autour de la photographie et des territoires physiques et/ou virtuels, le duo s’interroge en parallèle sur comment adapter un médium particulier à une situation donnée. Il s’agit dans tous les cas de considérer la photographie au delà de son traitement classique, voir de son espace sémantique. La réalisation d’un journal spécial 10 ans du FILAF a été confié au duo : pronostics, astrologie, retour sur le festival, ainsi que la selection officielle sont des sujets que les lecteurs peuvent retrouver dans le journal du festival. 

TRANSPIRATION NOCTURNE EXCESSIVE 

Jean-Pierre Alemao & Julia Maier

17 17, à la fois artistes et atelier de sérigraphie artisanale propose à des artistes, graphistes ou illustrateurs, l’édition d’affiches, objets d’arts ou autres documents à partir d’une oeuvre originale, en petite ou moyenne série. Pour cette dixième édition du FILAF, des artistes et/ou auteurs tels que Till Rabus, Guillaume Perret, Pat McCarthy, Leopold Rabus, Jean-Michel Alberola, Jean-Philippe Toussaint, Vicenç Altaio ainsi que Bertrand Belin ont participé à cette sérigraphie unique. 

Résidence d'artistes

Julien Carreyn & Arnaud Pyvka

Érigeant le vintage et même le ringard en arme de séduction massive à l’heure du numérique roi, Julien Carreyn, dessinateur, peintre et photographe a collaboré lors de cette dixième édition du FILAF avec Arnaud Pyvka. Son style unique, reconnaissable notamment à la chromie de ses images. De ce travail à quatre mains est né un fanzine unique, aux tirages limités. Jeanne Cals, Anne-Lise Voisin ainsi que Lucie Rico ont posé pour les deux photographes dans plusieurs lieux mythiques de la région de Perpignan. 

Nathalie B

Bertrand Planes

Dans le cadre de la dixième édition du FILAF, Bertrand Planes s'est rendu à Perpignan afin de donner vie pour la première fois à son projet Nathalie B : "À l’automne 2016, en pleine période de doute je découvrais par hasard lors d’une marche solitaire un petit mot sur le sol parisien. Il contenait l’adresse et le numéro d’une certaine Nathalie B. Je l’ai contacté par SMS, elle m’a répondu, pendant 3 ans nous avons échangé sans nous voir, voilà ici tous nos messages retranscrits dans l’état."